D'ici et la bas

Indonésie… De Nusa Tenggara à Java

Ayant trouvé un nouveau boulot dans les Landes au 1er septembre, et après 2 mois en France, me voilà reparti pour un dernier mois en Asie. L’appel du sac à dos est irrépressible. Cette fois-ci je partirai tout seul dans mon pays coup de cœur, l’Indonésie, de mi-juillet à mi-août. On peut dire que mon objectif premier, voyager seul et avoir une vraie immersion culturelle et linguistique, a été un succès. J’en reviens riche en leçons de vie et rencontres hors du commun… Voici donc le dernier article qui paraîtra sur ce blog :-(

Le vol aller a été long même si l’escale en Corée du Sud a été originale… Ca fait bizarre tout de même de ne pas avoir mon binôme avec moi mais va bien falloir s’y faire !

Pas mal d’animations à l’aéroport… de quoi patienter en attendant le prochain vol. CDG pourrait en prendre de la graine! Spéciale dédicace à Gazali qui adore la Reine des neiges :-)

J’arrive en Indonésie pour le 8ème mois (sur 21 mois de voyage au total). Je ne resterai que 2 nuits sur Bali avant de partir sur d’autres îles plus à l’Est, en l’occurrence Nusa Lembongan, Lombok, Sumbawa et Florès. Enfin je finirai par un week-end chez mon amie Lisma au centre de l’île de Java avant de revenir sur Bali pour 24 heures.

A Bali, peu de choses à dire. Ca a été pour moi l’occasion de m’organiser un peu, de me faire masser et de sympathiser avec quelques indonésiens.

Direction Nusa Lembongan. La veille je ne pensais pas venir sur cette île comme quoi voyager seul à ses avantages. Ici la culture traditionnelle des algues (qui seront vendues une misère à de grandes firmes cosmétiques) perd peu à peu de terrain par rapport à une activité plus lucrative… le tourisme. Mais pas de souci, pour peu qu’on y vienne à l’arrache et qu’on veuille bien batailler, on trouve encore au milieu d’hôtels luxueux des familles adorables qui te dépannent à moindre coût. Bon c’est sûr que quelques rudiments de bahasa indonesia sont les bienvenus… Si le cœur vous en dit, n’hésitez pas à contacter le jeune Nyoman de ma part au 081237765557 / uruanuz@gmail.com. Il s’occupe de l’hébergement dans sa famille à Jungutbatu et comprend l’anglais. Là bas, j’ai pu discuter des heures durant avec la famille, partir pêcher avec l’oncle Nyoman de nuit dans des courants sur-puissants, me balader au point de vue panoramique au petit matin, faire 5 plongées mémorables sur 2 jours… J’ai adoré mon séjour dans cette famille mais il est temps pour moi de filer sur Lombok !

Etant déjà allé au Sud de Lombok, je file directement au Nord de l’île pour 2 nuits. Je finirai la route en ojek (moto-taxi) pour atteindre Senaru, petit village aux pieds du volcan Rinjani (3726 mètres – 2ème plus haut volcan du pays). L’ascension demandant 3 jours et étant assez chère, je décide de rester dans le village, de discuter et picoler du bram (vin de riz) avec les villageois, d’aller voir 2 belles cascades sous le regard moqueur des singes…

Une bonne migraine et une grosse journée de transports plus tard, et me voilà arrivé à Sumbawa. Je débarque sur la belle plage de Jelenga, près de Taliwang, après avoir enchaîné les bemo (minibus locaux), le ferry et un ojek pour la dernière demi heure avec mon sac sur le dos… 4 nuits en bungalow face à la plage pour un prix correct. Si le Jelenga Lodge et son délicieux resto tenu par des français affiche complet, pas de souci il y aura toujours de la place au Wood Bungalow à côté. A 500 mètres, je retrouve le village typique avec les gamins curieux, la mosquée, les rizières et élevages de chèvres… un petit paradis sur terre et un endroit magique pour tout bon surfeur… avis aux amateurs ! J’ai aussi loué un scooter pour explorer l’ensemble de la cote Ouest de Sumbawa…

Je profite que les proprio du Jelenga Lodge partent à la ville de Sumbawa besar. J’y rencontre très vite un mec sympa… Mister darto (087863836759) me propose de dormir gratuitement dans sa famille et de partager le souper. On mange à même le sol avec la main droite comme souvent en Indonésie. Sa femme et son gamin restent derrière nous mais l’ambiance est chaleureuse. Le lendemain matin nous voilà partis pour 2 nuits sur la minuscule et sauvage île de Moyo. Une avarie de moteur en pleine mer nous doublera le temps de traversée mais bon l’essentiel est d’arriver à destination non ?!

Que dire de mon séjour à moindre coût sur Moyo ? Imaginez une île sauvage, recouverte d’une jungle impénétrable avec quelques cascades magnifiques après 20 min insupportables à l’arrière d’un scooter tout déglingué par l’état de la piste, et un petit village perdu au milieu de nulle part… vous y êtes? Bienvenue à Pulau Moyo. Rares sont les gens à y venir ! L’offre d’hébergement y est en effet très limitée. J’ai donc passé 3 jours / 2 nuits chez l’habitant… sympa mais sommaire. Les tables et les chaises n’ont pas encore fait leur apparition et les voisins dorment avec nous c’est pas un problème on se serre dans la bonne humeur. Il parait que les fonds marins sont magnifiques mais je me suis heurté à un obstacle de taille… l’inertie et les discussions sans fin des indonésiens! Impossible de prévoir quoi que ce soit à l’avance ce qui peut être relativement frustrant. Tant pis je reviendrai peut-être un jour… A noter toutefois les cascades fraîches en pleine jungle avec une eau ultra-pure (ce qui est rare en Asie!) et la soirée autour du feu sur la plage avec du poisson frais et quelques bières… Un endroit hors du temps mais bon j’ai la bougeotte alors…

Retour à Sumbawa besar. Je passe la journée avec des indonésiens rencontrés à pulau Moyo. Balade en scooter au palais du sultan (vieux de 2 siècles), visite du marché et négociation qui va bien pour remercier la famille (2,50€ le kilo de poulet), karaoké avec les enfants en français anglais et indonésien, balade en vélo, gros fou rires, invitation à manger le midi et le soir… Merci à Miss Egy (087863574547 / putriveggy@gmail.com) et à sa famille pour ces moments de partage! Pour info, Egy suit des cours de littérature anglaise à l’université de Malang à Java aussi elle parle bien anglais et se fera un plaisir à vous faire découvrir la vraie Indonésie. J’étais aussi invité à dormir dans sa famille mais bon j’avais déjà réservé une chambre en arrivant en ville.. et puis entre nous j’apprécie d’avoir ma propre chambre et chiotte après 3 nuits chez l’habitant ;-)

Prochaine étape… la ville de Dompu à 6 heures de bus de là. Aucun touriste à l’horizon et des gens adorables. Impossible de louer un scooter à la journée mais pas de souci j’ai trouvé une solution… au détour d’une boutique de téléphonie Oppo, j’ai rencontré Hid (085239555581 / mustahiddin@gmail.com) qui s’est fait un plaisir à me balader toute la journée dans les environs avec son scooter. Mon bahasa indonesia devient pas mauvais du tout c’est cool. Et encore une fois je n’ai pas déboursé un seul centime et on a même mangé dans sa famille habitant un village à 30 km de là… le super pied, plein de belles rencontres depuis mon arrivée en Indonésie!!! D’ailleurs le lendemain Hid se propose de m’emmener jusqu’à une ville à 1 heure de là afin de choper un bus direct pour Sape, lieu de départ des bateaux pour Komodo… Que demander de plus?!!

Il ne me restait plus qu’à parcourir la partie Est de Sumbawa… Mission accomplie non sans mal. Départ de Dompu à 10h avec mon pote Hid rencontré la veille. Après quelques stops pour admirer le paysage, la roue arrière fait des siennes aussi on s’arrête rapidement chez un réparateur de bécanes. Après un examen sommaire il s’avère qu’il n’y a aucun problème aussi nous repartons fissa fissa. Je me rassure en me disant que j’ai un bon karma parce que avec les sacs, sans casque et en tongues c’est pas le plus safe ! Nous passons devant des marais salants et peu avant d’arriver à la ville où je dois choper mon bus nous tombons sur un contrôle de police. Sans papier et sans casque on se fait confisquer le scooter (on aurait pu payer un bakchich mais Hid a refusé). Il récupérera son scooter 1 semaine plus tard en payant 1/3 du prix exigé sur place. Un gars sympa nous prendra en auto-stop au bout de 10 min d’attente et nous amènera directement à mon bus. Après fallait voir la gueule du bus tout déglingué archi blindé et qui transportait sur le toit des tonnes d’oignons et des animaux (des poules et une chèvre à l’agonie) jusqu’au village de Sape… lieu de départ du ferry quotidien pour Labuan Bajo (Florès – porte d’accès à Komodo). Donc en résumé il m’aura fallu 3 heures en scooter (au lieu de 1h) et 3 heures en bus (au lieu de 1h30) pour arriver à destination. Normal après tout ce temps en Asie je ne devrais plus être étonné et pourtant ^^

Après une nuit dans le micro-village portuaire de Sape, j’embarque à 9h du mat pour 8 heures de ferry direction Labuan Bajo. Les gens apprécient le coin pour ses spots de plongée et pour ses varans juste énormes… Pour ma part, étant déjà venu à Komodo et à Florès, je me contenterai des plongées! 6 plongées donc en 2 jours l’occasion de voir des tortues, serpents, raies manta, requins, murènes, poissons scorpions, nudibranches, beaux coraux… D’après mon expérience en Asie c’est à Komodo et en Malaisie (Perenthian et Tioman) où l’on peut faire les meilleures plongées… Bagus bagus donc et aussi l’opportunité pour moi d’avoir de la nourriture occidentale et de la bière… car ici contrairement à Sumbawa c’est bien plus touristique faut bien quelques avantages ;-) J’ai aussi pu voir de beaux paysages sauvages en me perdant en scooter. J’ai fait quelques rencontres intéressantes aussi comme par exemple ce couple allemand qui est arrivé ici en auto-stop depuis Berlin !! Ils sont partis il y a 14 mois déjà et se sont bien éclatés… et ont bien galéré aussi en faisant du couchsurfing… Le choc des cultures quoi et aussi l’impression d’être parfois exhibés comme des trophées de chasse auprès des amis et du voisinage. Bref on s’est bien marré et ça nous a donné l’occasion de partager nos expériences respectives ;-)

Et puis pour une fois mon super Karma m’a lâché j’ai dû annuler mon vol la veille au soir pour retrouver mon amie Lisma et sa famille à Java à cause d’un changement d’horaires avec Lion Air. Trop nul me voilà parti pour 2 jours entiers de transports avec en prime l’incertitude que l’aéroport de Bali soit ouvert à cause de l’éruption d’un volcan à proximité. Je ne rentre pas dans les détails je vais m’énerver sinon… ce qui ne sert absolument à rien en Asie !! Voilà peu de photos mais de bons moments ici aussi…

On peut dire que je suis définitivement et irrémédiablement conquis par l’Indonésie et ses habitants. Que ça aille bien ou pas il y a toujours eu quelqu’un pour m’aider spontanément. Comme ces 2 folles journées de transports à cause de la fermeture temporaire de l’aéroport de Bali et de l’annulation de mon vol pour rejoindre mon amie Lisma. J’ai même pu compter sur le staff de l’aéroport pour changer d’avion et de compagnie aérienne en moins de 30min… Bref me voilà enfin à Solo au centre de Java !! 3 nuits chez Lisma et sa famille le bonheur de pouvoir partager des moments en famille en toute simplicité dans leur nouvelle maison. On est reparti au village de Sragen dire bonjour à ses beaux-parents qui nous avaient permis de rester 3 semaines dans leur village en juin 2014. Puis pour finir 24 heures à Bali histoire de me prélasser au bord de la piscine entre 2 massages et bien sûr de me ruiner en cadeaux malgré d’intenses négociations ;-) Merci merci à tous les indonésiens il est temps pour moi de reprendre le travail après ce long périple asiatique…

De retour au pays, j’ai eu droit au foie gras de maman, aux repas de famille et entre amis, et même à des places VIP pour assister au feu d’artifice du 15 août depuis l’Hôtel du Palais à Biarritz. On finira donc ce blog la tête dans les étoiles et les yeux grands ouverts :-)

Le mot de la fin sera pour Thierry : « Voilà presque 4 mois que nous sommes rentrés, content de retrouver nos familles respectives et nos proches. Mais malgré tout cela une nostalgie de ces 2 années qui sont passées trop vite… J’ai déjà envie de repartir ! Je tenais à remercier les courageux qui ont réussi à lire de A à Z tout le blabla de Samuel et qui ont rigolé à mes blagues et vidéos pourries. J’espère vous retrouver dans de nouvelles aventures. Mais pour cette année je pense que ça sera Biarritz bon OK il y a pire comme endroit !! Un petit conseil pour ceux qui veulent partir en duo… choisissez bien votre compagnon de voyage sinon l’un des deux risque de ne pas en revenir entier ;-) ».

                                                  To be continued…

3 reflexions sur “Indonésie… De Nusa Tenggara à Java

  1. lise

    moi ce que j’en dis??

    Ben le final du feu d’artifice était bien pourri !!!

    Sinon félicitations, bel article encore

  2. Lafitole mc

    Trop, trop fort Sam ! Tu as juste raison : les yeux grand ouverts, il y a tant à voir. Et te voilà définitivement gagné par le virus du voyage…! Ravie d’avoir un peu fait partie de votre aventure, à toi et Thierry. A bientôt ! Grosses bises

  3. laure ludo et titouanh

    Salut sami merci pour ton blog il est super complet. Merci d’avoir pris le temps de partager ton expérience, je pense qu’on y retournera plus d’une fois pour nous inspirer un futur éventuel voyage ;) .
    Gros bisous.
    et au fait trop bien la fin avec le feu d’artifice!!!! et entre nous bien content de t’avoir a btz :p